L’écologie et les animaux

L’écologie et le développement durable sont deux préoccupations parmi les priorités des Parisiens et notamment dans le 16ème arrondissement. Au-delà des propositions concrètes impactant le quotidien des habitants, ce doit être une problématique prise en compte dans l’ensemble des politiques publiques menées par la municipalité.

 

  1. 1) Se tourner vers le Bois de Boulogne 
  • Des espaces de vie et d’échange

Un nouveau parcours de santé sera installé afin de favoriser la pratique du sport et le maintien en forme. Plusieurs parcours balisés et éclairés seront créés et permettront ainsi aux promeneurs et joggeurs de venir profiter du Bois de Boulogne, en toute sécurité et toute l’année. L’éclairage sera propre.

Un appel à projets sera lancé dès le lendemain de l’élection. Des espaces de convivialité avec des bancs, des aires de pique-nique seront installés.

Enfin, plusieurs « canisites » seront créés. Ces espaces clos permettront aux propriétaires de chiens de pouvoir les laisser jouer et courir en toute liberté.

Sur l’ensemble des projets concernant le Bois de Boulogne, la population sera associée grâce à des consultations en ligne et en mairie.

 

  • Un Bois protégé

L’ensemble des projets évoqués devra être réalisé dans le respect de la Charte du Bois de Boulogne, restée lettre morte à ce jour.

Pour aller plus loin, je me battrai pour assurer une protection supplémentaire du Bois face à une municipalité qui cherche aujourd’hui par tous les moyens à rogner les espaces verts. Ainsi, je demanderai une inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO du Bois de Boulogne.

Enfin, dans l’idée de protéger le Bois tout en assurant de plus grandes compétences au maire du 16ème arrondissement, je demanderai le transfert de la gestion du Bois à la mairie du 16ème ou a minima, l’avis obligatoire du conseil d’arrondissement sur tous les projets concernant le Bois de Boulogne. Un avis négatif entraînera la suspension du projet.

 

  1. 2) Porte de Saint-Cloud, une porte de Paris tournée vers l’avenir

Alors que Mme Hidalgo a annoncé vouloir restaurer plusieurs Portes de Paris, aucune n’est concernée dans le 16ème arrondissement. Or, la Porte de Saint-Cloud notamment, souffre. Je veux profiter des prochains Jeux Olympiques à Paris en 2024 afin d’obtenir des aménagements et une nouvelle dynamique pour ce lieu emblématique du 16ème arrondissement.

  • Je pense tout particulièrement à la création d’un parking afin de résorber notamment les problèmes de stationnement les soirs de match au Parc des Princes. Des études de faisabilité techniques, comme de sécurité seront réalisées, notamment pour la création d’un parking sous le Parc des Princes.
  • Nous étudierons également les meilleures options afin de construire une piscine dans le sud de l’arrondissement. Le patio ou le long des quais autour de la Porte pourraient être privilégiés.
  • Nous évaluerons la possibilité de la construction d’une maison de la citoyenneté, type de mairie annexe avec l’essentiel des services, dans le sud de l’arrondissement.
  • Enfin, sur la Porte en elle-même, des aménagements verts devront être réalisés afin de casser cette image trop urbaine et minérale de la Porte.

Afin de piloter tous ces chantiers, j’ai créé l’association « Porte de Saint-Cloud, une porte de Paris tournée vers l’avenir ». Entourée d’habitants du secteur, dont je fais partie, de solides relais associatifs. Nous porterons ce projet d’aménagement.

 

  • Dans les quartiers, se tourner vers des îlots de pause
  • La Muette 

Sur le terre-plein entre la Muette et le Bois de Boulogne, un espace canin clos et un espace de jeu gratuit pour les enfants seront installés. Doté de brumisateurs, il permettra aux jeunes parisiens de venir se rafraichir durant les plus en plus nombreuses journées de canicule.

  • L’exploitation des toitures

Je propose l’exploitation systématique, dès que c’est techniquement envisageable, des toitures de bâtiments publics afin de végétaliser notre arrondissement, d’installer des panneaux solaires et de créer de nouveaux espaces de vie. La multiplication des projets, comme celui sur le toit de l’hôpital Sainte-Périne, doit permettre à terme, d’alimenter en circuit court, l’ensemble des cantines de notre arrondissement.

  • Installer des points de compostages

Des points de compostages seront installés dans chaque jardin et square du 16ème arrondissement, sous la responsabilité d’un référent « écologie », élu, membre du conseil de quartier concerné. Ces référents interviendront également dans les écoles afin de sensibiliser les plus jeunes d’entre nous. 

  • Développer les jardins partagés

Dans un esprit d’échange et de partage, propre à nos traditions et valeurs partagées dans le 16ème arrondissement, nous proposerons le développement de jardins partagés afin d’éveiller les consciences des plus jeunes et permettre aux moins jeunes d’assouvir leur passion du jardinage.

  • La végétalisation du mur du cimetière de Passy

Ce projet consiste à végétaliser les murs extérieurs du cimetière de Passy. Il consisterait en la plantation de végétaux pour les habiller d’une couverture verte et casser cet aspect trop urbain. Il s’agit d’un projet que je porte depuis de nombreuses années et dont la municipalité de Mme Hidalgo n’a jamais voulu.

 

  1. 3) Favoriser le transport durable

Je favoriserai toutes les initiatives propres en faveur d’une jonction entre le Pont Garigliano et la Porte-Dauphine. Une large consultation devra être menée auprès de la population et des riverains. Enfin, un audit sur les moyens de transports sur l’axe Est-Ouest sera engagé afin d’identifier très précisément les besoins. Des systèmes de navettes électriques seront proposés afin de pallier les manques.

 

  1. 4) La végétalisation de l’arrondissement

Les permis de végétaliser fonctionnent bien mais demeurent inconnus. Par ailleurs, les détenteurs n’arrivent pas à s’entraider et à collaborer ensemble pour développer de nouveaux projets. Par le biais de l’application 16 Pratique, nous permettrons la mise en relation des détenteurs de ce permis.

 

  1. 5) Créer un poste d’adjoint à l’écologie, à la biodiversité et à la condition animale

Je proposerai également la création d’un poste d’adjoint à l’écologie, à la biodiversité et à la condition animale chargé de développer ces différentes mesures et de s’assurer du suivi de leur mise en application en concertation avec les habitants des quartiers concernés.

 

  1. 6) Créer un label « Mairie, amie des animaux »

Je créerai un label regroupant les mairies prenant en compte le bien-être des animaux sur leur territoire, à travers l’ensemble de leurs politiques publiques. Cela passera notamment par des partenariats avec des commerces dans lesquels les chiens seront les bienvenus ou qui installeront des anneaux d’attache.

 

  1. 7) Créer du lien autour des animaux 

La plateforme 16 Pratique permettra la mise en relation des propriétaires d’animaux de compagnies et des personnes susceptibles de les aider pour des questions de gardes et de promenades.