Solidarité, prévention, santé

Paris, ville Lumière et cosmopolite, est également la capitale de l’isolement et du manque de lien social pour nombre de nos concitoyens. Pour cette raison, mon projet de redynamisation de la vie de quartier s’adresse à tous les habitants, toutes générations confondues, avec une attention tout particulière, aux personnes les vulnérables et les plus fragiles : les aînés en perte d’autonomie et leurs proches aidants, les personnes vivant dans la précarité, nos proches souffrant de maladies chroniques, les jeunes en difficulté et les personnes en situation de handicap. Au-delà de toutes les mesures municipales à mettre en place, je sais que je peux compter sur la bienveillance et la courtoisie caractéristique du 16ème pour en faire l’arrondissement le plus inclusif de Paris.

  1. 1) Se soucier de la santé des jeunes et des enfants et les prévenir des risques liés à la drogue

La drogue est un véritable fléau pour nos jeunes. Ils y sont confrontés à l’école, au sport, en dehors. Près de 70% à 80% des élèves consomment occasionnellement ou régulièrement de la drogue. Du joint au cachet d’ecstasy acheté sur le Darknet, en passant par le protoxyde d’azote si simple à se procurer, tous les milieux sociaux sont concernés. En ce sens, en tant que maire du 16ème arrondissement, je mettrai sur pied un grand plan pour une jeunesse citoyenne en lien avec les établissements scolaires, les centres sportifs, etc., qui permettra de :

  • mettre en place un apprentissage systématique des gestes de premiers secours,
  • développer les mesures de prévention contre les drogues, contre le harcèlement, la pornographie et une information sur les dangers de l’internet et notamment des réseaux sociaux.

Pour mettre en place et suivre ce plan, je créerai un poste d’adjoint au maire chargé de la prévention et des risques liés à la jeunesse, interlocuteur privilégié des établissements scolaires mais également des parents et de leurs enfants, sur ces questions.

 

  1. 2) Accompagner les personnes âgées, soutenir leurs proches-aidants et prévenir la perte d’autonomie

28% des habitants du 16ème arrondissement ont plus de 65 ans. Cette tendance démographique concerne l’ensemble du territoire parisien et va s’accroître d’année en année en raison de l’augmentation de l’espérance de vie. Ce qui est une chance ! Malheureusement, cette nouvelle tranche de vie est actuellement souvent synonyme d’isolement et de retrait social. En conséquence, 13 à 40 % des plus de 65 ans souffre de dépression et cette dernière demeure non diagnostiquée dans plus de 70 % des cas. Une société qui ignore et isole ses ainés est une société qui va mal.

Afin de répondre aux angoisses, notamment nocturnes, des personnes âgées, une ligne téléphonique d’information et d’écoute sera mise en place en lien avec les associations du 16ème.

 

  1. 3) Favoriser l’activité physique et développer le lien social et intergénérationnel

L’activité physique et le contact social sont les deux moyens les plus efficaces de retarder la perte d’autonomie des personnes âgées. En conséquence, des créneaux d’activité sportive à destination de cette part de la population seront réservés dans les équipements municipaux. Une grande campagne d’information et d’inscription sera organisée par la Mairie du 16ème arrondissement.

 

  1. 4) Créer des places de halte-répit pour les aidants

Parce que la perte d’autonomie touche de plus en plus de personnes âgées et en conséquence, de plus en plus de proches aidants, je mettrai en place, dans le 16ème arrondissement, des lieux de halte-répit équipés afin de les accueillir et de soulager, pour quelques heures, leur famille mais également de leur apporter toutes les informations dont ils auront besoin pour mieux accompagner leur proche. Cet espace prendra sa place dans une nouvelle maison des aidants située dans le 16ème que j’appelle de mes vœux.

 

  1. 5) Développer le bénévolat intergénérationnel

Afin de renforcer le lien intergénérationnel essentiel à la fois pour les jeunes et pour les plus âgés, je mettrai en place, dans le 16ème arrondissement, un système de mise en relation, entre les élèves et les étudiants en quête d’engagement associatif et les aînés qui se sentent isolés.

 

  1. 6) Renforcer l’accessibilité des personnes en situation de handicap `

L’élargissement des trottoirs de la rue de Passy permettra d’améliorer l’accès des personnes en situation de handicap aux commerces de proximité.

La Mairie veillera à ce que les crèches du 16ème arrondissement facilitent l’accès aux enfants handicapés et que l’accès aux activés culturelles soit facilité, quel que soit le handicap concerné (moteur, sensoriel,…)

 

  1. 7) Soutenir les personnes en situation de précarité résidant dans l’arrondissement

En lien avec les associations du 16ème arrondissement, j’étudierai la mise en place d’une épicerie solidaire ou d’un réseau d’épiceries solidaires au sein de l’arrondissement. Les produits alimentaires en circuit court seront privilégiés. Au-delà de la seule distribution alimentaire, l’épicerie visera à renforcer le lien social et accordera une importance à l’accueil convivial et à l’écoute des bénéficiaires de tous âges. Ceux-ci pourront lors de leur passage à l’épicerie, bénéficier de la mise en place d’un accompagnement social individuel.

 

  1. 8) Favoriser la santé, la qualité de vie, et le lien social pour tous

Les espaces verts de l’arrondissement seront réaménagés pour créer des lieux de rencontre sécurisés conviviaux à l’aide de bancs, de tables, d’espace de pétanques  ou de jeux, etc…

 

  1. 9) Développer l’accès à la santé 

L’objectif est de mettre sur pieds un partenariat avec une plateforme complète d’information, d’encourager la téléconsultation, tout particulièrement, en dehors des horaires classiques d’ouverture des cabinets, de mettre en place un lien direct avec les professionnels de santé et d’organiser la livraison de produits médicaux en lien avec les pharmacies.

 

  1. 10) Créer des bornes d’information de services publics

Des postes de volontaires civiques seront mis à disposition au sein de la Mairie pour aider les habitants à utiliser des bornes de services publics. Tous les services municipaux seront accessibles à tous sur ces bornes.